Compte-rendu du stage poussins du mois de décembre

Les 3 groupes ont travaillé le même thème avec des exigences différentes en fonction de leur niveau. L’objectif du stage était de permettre aux jeunes de prendre conscience de l’importance de la reprise d’appui, et d’être capable de l’utiliser dans le bon timing, ce qui signifie une prise d’info sur l’adversaire.

Pour les meilleurs, nous voulions qu’ils arrivent à la fin du stage à prendre une option de reprise d’appui en fonction du retour choisi et de la position de leur adversaire. Pour les autres, être capable de déclencher une reprise d’appui avant de se rendre sur le volant suivant.

Déroulement de la journée :

9h30 – 9h45 : Accueil
9h45 – 10h00 : Echauffement  Emilie
10h00 – 10h30 : Mise en place de deux ateliers de 15′  1. Manipulation (Sylvain/ Pierre Eddy)  2. Psychomotricité (Nathalie/Emilie)
10h30 – 10h45 : Petits matchs de 3′ – montée/descente
10h45 – 12h15 : Séance: Prise d’information, travail de la reprise d’appui  (A quoi sert la reprise d’appui ? A quel moment la déclencher.)
12h15-13h00 : pause repas
13h-13h15 : Echauffement jeu libre
13h15-13h45 : Travail de relance  avec Pierre Eddy et Emilie. Mise en place d’atelier de relance à la main avec cibles + un atelier initiation avec raquette
13h45-14h : jeu Sylvain
14h-15h : poursuite séance prise d’info en fonction du niveau du groupe, soit rester sur le déplacement soit travailler sur les retours (raquette)
15h-15h15 : Pause
15h15-16h15 : Matchs
16h15-16h30 : bilan

Conclusion :

STAGE POUSSIN DEC 2015On a senti une fatigue générale. Il serait peut être mieux de mettre ce stage plus tard dans les vacances, pour laisser le temps aux jeunes de récupérer un peu et du coup de ne pas se retrouver avec 15 jours d’arrêt. À réfléchir pour la saison prochaine.

Les deux premiers groupes ont montré de l’investissement et se sont bien entraînés.

Le groupe 3 a eu du mal à se concentrer tout au long de la journée, et pour beaucoup, de faire preuve de sérieux et d’investissement lors des exercices. Nous nous attendions à plus de motivation de leur part. Difficile dans ces conditions de progresser.

Certes, ce sont des joueurs qui ont sans doute moins l’habitude de s’entraîner, contrairement aux joueurs des deux autres groupes qui, pour beaucoup, sont sur les centres et s’entraînent au moins 2 fois par semaine.

Mais si certains joueurs ne changent pas d’attitude, ils ne seront plus retenus sur ces stages.